Les numéros

Numéro 65 : De la musique (1)

/

C’est un numéro de 8 pages avec des réflexions sur la musique en lien avec les histoires de David qui jouait de la harpe, de la statue à l’époque de Daniel, du prophète qui avait besoin d’un joueur de harpe et une bande dessinée.
Clique sur le bouton en haut de la page “Voir le numéro” pour le lire avec toutes les images ! Cela t’affichera un document PDF que tu pourras aussi télécharger, imprimer et conserver. Le texte que tu retrouveras dans ces pages illustrées est à peu près celui-ci :

De la musique 1

David, chanteur et compositeur

« David prenait la harpe et en jouait de sa main ; et Saül était soulagé et se trouvait bien. » 1 Samuel 16 : 23

un joueur de harpe devant un roi

Dans les moments où le méchant roi Saül s’énerve, David joue de la harpe et apaise le roi.

– C’est vrai que la musique peut vraiment faire du bien.
– Oui, mais parfois on entend aussi des musiques violentes qui cassent les oreilles et nous empêchent de réfléchir.

Dès sa jeunesse, David est musicien. Il calme le roi Saül avec sa harpe, et plus tard, il fabrique même des instruments de musique. Il compose des psaumes qu’il chante en les accompagnant de sa harpe.

– C’est particulièrement bien quand la musique sert à remercier Dieu pour tout ce qu’il a fait pour nous !

un musicien et une chanteuse

« … Les instruments de musique de l’Éternel, que le roi David avait faits pour célébrer l’Éternel, parce que sa bonté [demeure] à toujours, – quand David louait par leur moyen. » 2 Chroniques 7 : 6

Une musique qui empêche de réfléchir

Tu peux lire l’ensemble de ce récit dans ta Bible en Daniel 3.

« Aussitôt que vous entendrez le son du cor, de la flûte, de la cithare, de la sambuque, du psaltérion, de la musette, et toute espèce de musique, vous vous prosternerez et vous adorerez la statue d’or que Nebucadnetsar, le roi, a dressée. » Daniel 3 : 5

une statue aux pieds en or

– Était-ce une musique violente ?
– Était-ce une musique qui touchait les cœurs ?

En tous cas, c’était une musique qui ordonnait à chacun d’adorer un faux dieu. Et gare aux désobéissants !

Seul, le Dieu qui a créé l’univers et qui a donné Jésus pour nous sauver est digne d’être adoré.

Attention ! Il existe aujourd’hui des musiques qui nous empêchent de penser au Seigneur Jésus. Comme de l’alcool, elles enivrent et peuvent nous amener à faire n’importe quoi.

Un joueur de harpe

Tu peux lire l’ensemble de ce récit dans ta Bible en 2 Rois 3, 9 – 19.

Un jour le prophète Élisée reçoit la visite de trois rois, venus le consulter.

trois hommes avec une couronne

« Amenez-moi un joueur de harpe. » v. 15

Le prophète est tellement choqué par cette visite qu’il se sent incapable de donner la pensée de l’Éternel. Il a besoin d’abord d’être apaisé par la musique de la harpe.

« Et il arriva, comme le joueur de harpe jouait, que la main de l’Éternel fut sur Élisée. » v. 15

La musique apaise Élisée. Il peut alors donner la pensée de l’Éternel.

BD : De la musique en forêt

Marc est en rupture totale avec ses parents chrétiens. Devenu trompettiste, il est sollicité pour animer des soirées.
Un soir, très tard, il rentre d’une de ces fêtes. À la lisière d’une forêt, il lève les yeux…
un homme qui regarde le ciel de nuit
Découvre la suite de cette histoire :

« Le fils de l’homme es venu chercher et sauver ce qui était perdu. » Luc 19. 10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>