Les numéros

Numéro 57 : Des habits (1)

/

 
C’est un numéro de 6 pages avec des explications sur un verset, un jeu de coloriage, deux histoires de la Bible commentées, une mini-histoire et une bande dessinée. Clique sur le bouton en haut de la page “Voir le numéro” pour le lire avec toutes les images ! Cela t’affichera un document PDF que tu pourras aussi télécharger, imprimer et conserver. Le texte que tu retrouveras dans ces pages illustrées est à peu près celui-ci :

Des habits 1

Vous avez revêtu Christ. Galates 3. 27

une fille qui regarde des habits, une fille qui lit la Bible
– Bizarre, ce verset ! Je ne savais pas qu’on pouvait s’habiller de quelqu’un.
– Oui, mais les habits, c’est surtout ce que l’on voit de quelqu’un.
– Mais à qui s’adresse ce verset ?
– Il s’adresse à ceux qui connaissent Jésus Christ comme leur Sauveur.
 
Alors, comment faire pour “s’habiller de Christ” ?

Si Jésus est ton Sauveur, il désire que ce soit lui qu’on voit dans ce que tu dis et ce que tu fais ; c’est-à-dire que tu parles et agisses comme Lui.
 

Colorie tous les habits qui montrent Jésus :

amour – colère – bonté – mensonge – bagarre – vérité – grâce
 

Des habits sales

Tu peux lire l’ensemble de ce récit dans ta Bible en Zacharie 3, 1-5.

un homme vêtu de vêtements sales

Joshua était vêtu de vêtements sales. v.3

Chaque fois que tu fais quelque chose de mal, c’est un peu comme si tu te salissais.

Ôtez de dessus lui les vêtements sales. v.4

Jésus ne désire pas non plus que tu gardes tout le mal que tu as fait sur toi. Il veut t’en délivrer.

Regarde, j’ai fait passer de dessus toi ton iniquité et je te revêts d’habits de fête. v.4

un homme avec des habits de fête
Comme Joshua était vêtu d’habits de fête, Jésus désire que tu connaisses la joie d’être pardonné de tous tes péchés.
 

La plus belle robe

Tu peux lire le récit complet dans ta Bible en Luc 15, 11-24.

« Mais le père dit à ses esclaves : Apportez dehors la plus belle robe*, et l’en revêtez. » Luc 15 : 22

* Dans ce temps-là les hommes portaient des robes ou encore des tuniques.
 
Un garçon est parti loin de chez son père pour vivre sa vie.
Hélas ! C’est l’histoire de beaucoup de gens qui ont choisi de vivre sans Dieu.

Mais très longtemps après, il revient vers son père, sale, triste et affamé.
Sa vie est vide et n’a aucun sens comme celle de ceux qui vivent loin de Dieu.

Son père va-t-il l’accueillir ?
un père qui sert son fils dans ses bras
Oui, son père se jette à son cou et l’embrasse.
Comme le père de cette histoire, Dieu accueille celui qui vient à lui, tel qu’il est, en reconnaissant qu’il a besoin de Jésus comme Sauveur.

Ses vêtements sales sont remplacés par la plus belle robe.
Dieu désire aussi te débarrasser de tout le mal que tu as commis comme on enlève un habit sale et il désire te revêtir de sa justice comme on revêt un habit propre.
 

Toute habillé de blanc

– Où vas-tu comme cela, Linda, toute habillée de blanc ?
une fille habillée de blanc
– Avec quelques camarades, nous avons décidé de visiter la vieille mine de charbon. Un mineur à la retraite veut bien nous y conduire.
– Mais, ma pauvre Linda ! À quoi vas-tu ressembler en sortant de là ? Tes habits ne seront certainement plus très blancs.

Si tu connais Jésus comme ton Sauveur, évite tout ce qui pourrait te salir ; bien sûr, il ne s’agit pas tellement de tes vêtements, mais surtout de ton cœur.
 

BD : Quel habit avez-vous ?

Un jour, un anglais de passage en Iran se fit inviter par un prince persan. En lui transmettant l’invitation, le serviteur lui remet aussi un paquet contenant un habit splendide :
– Mon maître vous envoie ce vêtement pour que vous le mettiez le jour de l’invitation.
L’anglais accepta l’invitation, admira le vêtement, et remercia le serviteur.
Il décida pourtant qu’il se rendrait chez le prince habillé de ses vêtements européens.

 
Découvre la suite de cette histoire :

 
Dieu nous invite aussi dans son ciel. Mais nous ne pouvons pas nous présenter devant lui avec notre justice. Mais Jésus est mort sur la croix pour nous donner sa justice. Elle est comme un habit agréable pour Dieu.

« Je me réjouirai avec joie en l’Éternel, mon âme s’égayera en mon Dieu ; car il m’a revêtu des vêtements du salut, il m’a couvert de la robe de la justice. » Ésaïe 61 : 10

« Et tous, nous sommes devenus comme une chose impure, et toutes nos justices, comme un vêtement souillé. » Ésaïe 64 : 6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>