Histoires audios

Une pièce en poche

/


 
– Monsieur, s’il vous plaît !
Fabien regarde dans la direction d’où vient la voix. Quelqu’un est assis sur une marche dans l’embrasure d’une porte cochère.
– Monsieur, s’il vous plaît, n’auriez-vous pas une pièce ? C’est pour manger !
– Non, répond Fabien, je n’ai pas d’argent.
– Regardez bien dans votre poche reprend l’inconnu ; voyez-vous j’ai prié pour que Dieu m’envoie quelqu’un qui me donnera un sou pour manger.
– Mais je vous assure que je n’ai rien en poche.
Et pour bien montrer qu’il dit vrai, Fabien retourne ses poches à l’extérieur. Quelle surprise…
 
 
Cette histoire est à écouter ! Active le son, tourne le volume et démarre l’histoire en cliquant sur le lecteur ci-dessus.

Le texte que tu entendras est à peu près celui-ci :
 

Une pièce en poche

Dans une chambre avec d’autres étudiants, Fabien se tourne et se retourne dans son lit. Demain il doit passer un examen important.
Est-il prêt ? A-t-il assez révisé ? Quel sera le sujet de l’examen ? Autant de questions qui se pressent dans sa tête et qui l’empêchent de dormir.
Il entend la respiration régulière des autres. Ah, ils sont bienheureux de pouvoir dormir.
Fabien a si chaud. Il repousse ses couvertures. L’air est étouffant. Il se sent moite de transpiration.
N’en pouvant plus, Fabien s’assied au bord du lit. Il n’a maintenant qu’une idée : sortir, respirer dehors l’air frais de la nuit. Dans l’obscurité il s’habille. Puis sur la pointe des pieds, il quitte la chambre pendant que les autres continuent à dormir paisiblement.
Dehors l’air frais de la nuit lui fait du bien. Il marche sur un trottoir désert à la lumière des réverbères.
Dans la nuit, tout à coup, on l’interpelle :
– Monsieur, s’il vous plaît !
Fabien regarde dans la direction d’où vient la voix. Quelqu’un est assis sur une marche dans l’embrasure d’une porte cochère.
– Monsieur, s’il vous plaît, n’auriez-vous pas une pièce ? C’est pour manger !
– Non, répond Fabien, je n’ai pas d’argent.
– Regardez bien dans votre poche reprend l’inconnu ; voyez-vous j’ai prié pour que Dieu m’envoie quelqu’un qui me donnera un sou pour manger.
– Mais je vous assure que je n’ai rien en poche.
Et pour bien montrer qu’il dit vrai, Fabien retourne ses poches à l’extérieur. Quelle surprise, une pièce s’en échappe et vient résonner sur le sol du trottoir dans le silence de nuit.
Fabien n’y comprend rien. Il ramasse la pièce et la donne à l’inconnu qui conclut :
– Voyez-vous, jeune homme, Dieu répond à ma prière. Merci à vous.
Perplexe, Fabien retourne dans la chambre d’étudiants et se recouche.
Au matin, il raconte aux autres étudiants ce qui lui est arrivé dans la nuit.
– Je n’y comprends rien, ajoute-t-il, je suis absolument sûr que mes poches étaient vides.
– Moi, je comprends tout, lui répond l’un de ses camarades. En t’habillant dans l’obscurité, tu as mis mon pantalon et non pas le tien. Et dans le mien, il y avait une pièce dans la poche.
Tout s’explique ! Mais quelle leçon pour Fabien ; l’inconnu de cette nuit a prié Dieu pour avoir de quoi manger ; ne peut-il pas, lui aussi, prier le même Dieu pour son examen plutôt que de se faire tant de souci ?

« Ne vous inquiétez de rien, mais en toute circonstance exposez vos requêtes à Dieu par la prière et la supplication avec des actions de grâces ».
Philippiens chapitre 4 verset 6

 
 
Si tu veux télécharger cette histoire, clique sur le bouton ci-dessous. Si nécessaire, fais ensuite un clic droit pour enregistrer le fichier audio sur ton ordinateur.
Télécharger le fichier MP3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>