Histoires audios

Un messager à quatre pattes

/


 
 
Derrière l’hôpital missionnaire de Shangaï, un chien errant fouille dans la poubelle pour essayer de trouver quelque chose à manger. Toute sa tête disparaît à l’intérieur du container. Mais lorsqu’il la sort, ce n’est pas de la nourriture qu’il tient dans sa gueule, mais une liasse de vieux papiers. Son butin entre les dents, il débouche bientôt dans la cour de la caserne d’à côté où quelques soldats prennent le frais pendant la pause.
– Oh, regardez, s’exclame l’un d’eux. Mais qu’est-ce que ce chien peut bien tenir dans sa gueule ?…
 
 

Cette histoire est à écouter ! Active le son, tourne le volume et démarre l’histoire en cliquant sur le lecteur ci-dessus.

Le texte que tu entendras est à peu près celui-ci :
 

Un messager à quatre pattes

Derrière l’hôpital missionnaire de Shangaï, un chien errant fouille dans la poubelle pour essayer de trouver quelque chose à manger. Toute sa tête disparaît à l’intérieur du container. Mais lorsqu’il la sort, ce n’est pas de la nourriture qu’il tient dans sa gueule, mais une liasse de vieux papiers. Son butin entre les dents, il débouche bientôt dans la cour de la caserne d’à côté où quelques soldats prennent le frais pendant la pause.
– Oh, regardez, s’exclame l’un d’eux. Mais qu’est-ce que ce chien peut bien tenir dans sa gueule ?
L’un des militaires essaye d’approcher l’animal ; mais celui-ci y voit un jeu. Il s’enfuit pour revenir bientôt vers le groupe, tenant toujours dans ses mâchoires les feuilles de papier qu’il a dénichées. Les militaires aussi se prennent au jeu. Poursuivant l’animal, ils essayent de lui prendre son butin. Mais le chien ne se laisse pas faire. Il se faufile entre eux sans se laisser attraper. Enfin ils finissent par le coincer dans le fond de la cour et à s’emparer de la liasse de vieux papiers. Jugeant la partie perdue, l’animal s’en va.
Après leur victoire les soldats retournent se mettre à l’ombre. Là ils parcourent les différentes pages prises au chien. Elles sont écrites en chinois ; leur langue Mais plus ils lisent et plus leur intérêt grandit. Silencieusement, ils s’échangent les feuilles. Ces pages parlent du Dieu des cieux.
– Quel dommage que nous n’ayons pas le livre complet !
– Oui, mais d’où peuvent bien venir ces feuilles ?
Ils lèvent les yeux. Devant eux, de l’autre côté du grillage, l’hôpital missionnaire se détache sous le soleil radieux.
Beaucoup d’entre eux se dirigent alors vers l’hôpital et pénètrent à l’intérieur.
– Serait-il possible d’avoir un exemplaire complet de ce livre ? demandent-ils en étalant quelques-unes des feuilles prises au chien.
Celui qui les accueille jette un coup d’œil rapide sur les textes.
– Ah, vous voulez des Bibles en chinois !
On leur en donne, jusqu’à ce que chaque soldat en ait une. Dorénavant à l’hôpital missionnaire on organise des rencontres bibliques. Beaucoup de soldats y assistent et beaucoup découvrent l’amour de Dieu qui a donné Jésus Christ, son fils pour les sauver.

« Car Dieu a tant aimé le monde, qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. » (Jean 3 : 16)

 
 
Si tu veux télécharger cette histoire, clique sur le bouton ci-dessous. Si nécessaire, fais ensuite un clic droit pour enregistrer le fichier audio sur ton ordinateur.
Télécharger le fichier MP3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>