Les numéros

Numéro 43 : Brûler (2)

/

C’est un numéro de 4 pages avec des explications sur une histoire de la Bible et sur un verset et une bande dessinée ! Clique sur le bouton en haut de la page “Voir le numéro” pour le lire avec toutes les images ! Cela t’affichera un document PDF que tu pourras aussi télécharger, imprimer et conserver. Le texte que tu retrouveras dans ces pages illustrées est à peu près celui-ci :

Brûler 2

Les 3 amis de Daniel

« Vous vous prosternerez et vous adorerez la statue d’or que Nebucadnetsar, le roi, a dressée ; et quiconque ne se prosternera pas et n’adorera pas, sera jeté à l’heure même au milieu d’une fournaise de feu ardent. » (Daniel 3 : 5-6)

De quoi s’agit-il ?
Le roi païen, Nébucadnetsar (ou Nabucodonosor) a fait construire une statue de 30 mètres de haut.
Il exige que tout le monde adore sa statue.
Si quelqu’un s’y refuse, il est condamné à être jeté vif dans la fournaise, c’est-à-dire un feu terrible.

« Il y a des hommes juifs… Shadrac, Méshac et Abed-Nego : ces hommes ne tiennent pas compte de toi, ô roi ; ils ne servent pas tes dieux, et la statue d’or que tu as dressée ils ne l’adorent pas. » (Daniel 3 : 12)

Shadrac, Méshac et Abed-Négo connaissent le vrai Dieu. Aussi n’adorent-ils pas la statue du roi.
Lorsque Nébucadnetsar l’apprend, il se met en colère. Il commande qu’on chauffe la fournaise sept fois plus que d’habitude et qu’on y jette ces 3 hommes.
Le roi cruel désire assister au supplice des 3 condamnés.

« Alors le roi Nebucadnetsar, consterné, se leva précipitamment [et] prit la parole et dit à ses conseillers : N’avons-nous pas jeté au milieu du feu trois hommes liés ? Ils répondirent et dirent au roi : Certainement, ô roi ! Il répondit et dit : Voici, je vois quatre hommes déliés, se promenant au milieu du feu, et ils n’ont aucun mal ; et l’aspect du quatrième est semblable à un fils de Dieu. » (Daniel 3 : 24-25)

Semblable à un fils de Dieu !
Ce quatrième, dans le feu avec Shadrac, Méshac et Abed-Négo, fait penser au Seigneur Jésus.
Oui, Jésus désire aussi être avec toi dans tous les moments difficiles de ta vie.

La langue : un feu

« La langue est un petit membre et elle se vante de grandes choses. Voyez comme un petit feu peut allumer une grande forêt ! Et la langue est un feu. » (Jacques 3 : 5-6)

– Grégory, pourquoi as-tu tapé ta sœur ??!!
– Mais maman, si tu savais ce qu’elle m’a dit !!
– Oui, mais j’ai dit cela comme ça !

Attention à nos paroles ! Comme une petite allumette peut enflammer toute une forêt, ce que nous disons peut avoir de graves conséquences.

« Faute de bois, le feu s’éteint ; et, quand il n’y a plus de rapporteurs, la querelle s’apaise. » (Proverbes 26 : 20)

 

BD : Je te jetterai dans le four !

Ce dimanche, le pasteur se lève pour présenter un passage de la Bible.
Mais son esprit est vide : il n’arrive pas à se souvenir des versets qu’il avait prévu de lire, ni de ce qu’il avait l’intention de dire.
Rassemblant ses idées, il croit pouvoir improviser et dire quelques mots sur l’histoire des 3 amis de Daniel, jetés dans la fournaise de feu.
Alors qu’il parle, il ressent une grande aide de la part de Dieu.
Le mercredi suivant, une femme se présente et demande à lui parler.
Mon mari est un homme violent qui ne supporte pas que j’aille à des réunions chrétiennes.
Dimanche dernier, lorsque je suis partie pour venir à la réunion, il s’est mis dans une telle colère qu’il m’a menacée de chauffer le four et de m’y jeter à mon retour.
Je suis quand même venue à la réunion et j’ai prié tout le long du chemin.
En vous entendant parler des 3 jeunes gens dans la fournaise, il m’a semblé que Dieu avait préparé cela pour moi.
Quand je suis rentrée chez moi, je m’attendais au pire.
Quel ne fut pas mon étonnement de trouver mon mari à genoux, demandant pardon à Dieu pour ses péchés.
Il m’a prise dans ses bras et m’a demandée aussi pardon.
Depuis dimanche tout a changé chez nous et mon mari est un autre homme.

« Cet affligé a crié ; et l’Éternel l’a entendu, et l’a sauvé de toutes ses détresses. » (Psaume 34 : 6)
« Les yeux de l’Éternel [regardent] vers les justes, et ses oreilles sont [ouvertes] à leur cri. » (Psaume 34 : 15)
« [Les justes] crient, et l’Éternel entend, et il les délivre de toutes leurs détresses. » (Psaume 34 : 17)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>