Les numéros

Numéro 42 : Brûler (1)

/

C’est un numéro de 4 pages avec des explications sur une histoire de la Bible, des versets à choisir et 2 bandes dessinées ! Clique sur le bouton en haut de la page “Voir le numéro” pour le lire avec toutes les images ! Cela t’affichera un document PDF que tu pourras aussi télécharger, imprimer et conserver. Le texte que tu retrouveras dans ces pages illustrées est à peu près celui-ci :

Brûler 1

La preuve par le feu

Tu peux lire l’ensemble de ce récit dans ta Bible en 1 Rois 18 : 21 à 39.
– Le peuple d’Israël s’est beaucoup éloigné de Dieu.
– Oui, au point qu’il ne sait plus très bien si c’est Baal (une affreuse idole)
ou l’Éternel qui est Dieu.

Élie, le prophète de l’Eternel est seul, face à 450 prêtres de Baal.
Élie parle :

« Qu’on nous donne deux taureaux ; et qu’ils choisissent pour eux l’un des taureaux, et qu’ils le dépècent, et qu’ils le placent sur le bois, et qu’ils n’y mettent pas de feu ; et moi j’offrirai l’autre taureau, et je le placerai sur le bois, et je n’y mettrai pas de feu. Et vous invoquerez le nom de votre dieu, et moi j’invoquerai le nom de l’Éternel, et le dieu qui répondra par le feu, lui, sera Dieu. Et tout le peuple répondit et dit : La parole est bonne. » (1 Rois 18 : 23-24)

Tous les efforts des prêtres idolâtres ne servent à rien.
Ils ont beau s’agiter depuis le matin jusqu’à midi, le feu ne descend pas
sur leur sacrifice.

Maintenant c’est au tour d’Élie. Il prépare son sacrifice.
Voilà sa prière :

« Éternel, Dieu d’Abraham, d’Isaac, et d’Israël, qu’il soit connu aujourd’hui que toi tu es Dieu en Israël, et que moi je suis ton serviteur, et que c’est par ta parole que j’ai fait toutes ces choses. Réponds-moi, Éternel, réponds-moi, et que ce peuple sache que toi, Éternel, tu es Dieu, et que tu as ramené leur cœur. » (1 Rois 18 : 36-37)

Et voilà la réponse :

« Et le feu de l’Éternel tomba, et consuma l’holocauste, et le bois, et les pierres. » (1 Rois 18 : 38)

Ce feu parle du jugement.
Le peuple incrédule aurait mérité que le jugement tombe sur lui.
Mais il brûle le sacrifice.
Ce sacrifice évoque celui de Christ mourant sur la croix.

Quels versets vont bien avec ce récit :

« Aujourd’hui dans la cité de David vous est né un sauveur, qui est le Christ, le Seigneur. » Luc 2 : 11
« À cause de la transgression de mon peuple, lui, a été frappé. » Ésaïe 53 : 8
« Car aussi Christ a souffert une fois pour les péchés, [le] juste pour les injustes, afin qu’il nous amenât à Dieu. » 1 Pierre 3 : 18

BD : Impossible à payer !

– Malgré tous mes efforts, se lamente Fred, je n’arrive pas à payer ce que je dois à Mr. Rossy.
Pourtant, un jour, Mr. Rossy invite Fred et son épouse dans sa splendide demeure.
Craintifs, Fred et sa femme se rendent à l’invitation, persuadés que Mr.Rossy va leur réclamer tout ce qui lui est dû.
On se met à table, face à la cheminée où brûle un grand feu.
Après un excellent repas, Mr.Rossy fait venir un de ses employés qui lui remet un épais dossier.
Mr. Rossy l’ouvre. Il contient toutes les reconnaissances des dettes de Fred.
Après avoir lu la première, Mr. Rossy se tourne vers Fred :
– Reconnaissez-vous cette dette ?
Fred pâlit mais ne peut qu’approuver.
Mr.Rossy prend chaque document et le lit lentement. Chaque fois il se tourne vers Fred :
– Reconnaissez-vous aussi cette dette ?
Fred acquiesce tristement.
Lorsque chaque élément du dossier a été lu, Mr.Rossy referme le dossier et se tait. Fred et sa femme baissent la tête.
Soudain, Mr.Rossy se lève, saisit le dossier et le jette dans le feu. Aussitôt, une flamme claire et joyeuse s’élève et ne laisse bientôt plus aucune trace des dettes de Fred. Le cœur débordant de reconnaissance Fred et sa femme remercient chaleureusement leur hôte.
N’est-ce pas ce que Jésus a fait ? Lui-même affirme à l’égard de ceux qui reconnaissent leurs fautes :

« Je ne me souviendrai plus jamais de leurs péchés ni de leurs iniquités. » Hébreux 10 : 17

BD : Défiguré pour un autre

Un incendie s’est déclaré dans une maison du village. Les voisins accourent. Soudain on entend un cri désespéré… C’est un petit garçon resté prisonnier du feu ! Partie faire quelques courses, la mère arrive, affolée. Elle se précipite. Mais un bras la retient, et un homme se jette alors dans les flammes à sa place. Il parvient à monter à l’étage, quitte sa veste et y enveloppe le petit avant de redescendre à travers le brasier. L’enfant est sauvé ! L’homme est gravement brûlé et ses souffrances vont être longues et intenses. Quand il est guéri, son visage est méconnaissable.
L’enfant sauvé grandit. Dans le village, on oublie peu à peu. L’homme défiguré fait peur aux enfants. Ils s’enfuient quand ils le voient. Parfois ils plaisantent à son sujet, et l’enfant sauvé se mêle aux autres pour se moquer…
Mais ses parents, eux, se souviennent. Et un jour, quand leur enfant peut comprendre, ils lui racontent ce qui a marqué pour toujours la figure de cet homme.
L’enfant fond en larmes. Comment a-t-il pu se moquer de celui qui a risqué sa vie pour le sauver ? Honteux et pris de remords, il part à sa recherche et se jette dans ses bras. Comme il va l’aimer maintenant !

Quels versets vont bien avec ce récit :

« Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. » 2 Corinthiens 12 : 9
« Il est méprisé et délaissé des hommes, homme de douleurs… et comme quelqu’un de qui on cache sa face ; il est méprisé, et nous n’avons eu pour lui aucune estime. » Ésaïe 53 : 3
« Méprises-tu les richesses de sa bonté, et de sa patience, et de sa longue attente, ne connaissant pas que la bonté de Dieu te pousse à la repentance ? » Romains 2 : 4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>