Les numéros

Numéro 40 : Dedans – Dehors (2)

/

C’est un numéro de 5 pages avec des explications sur des versets, des réponses à trouver, des étiquettes à choisir pour former une question et une bande dessinée. Clique sur le bouton en haut de la page “Voir le numéro” pour le lire avec toutes les images ! Cela t’affichera un document PDF que tu pourras aussi télécharger, imprimer et conserver.Le texte que tu retrouveras dans ces pages illustrées est à peu près celui-ci :

Dedans – dehors 2

Lui vers toi

Voici je me tiens à la porte et je frappe ; si quelqu’un entend ma voix et qu’il ouvre la porte, j’entrerai chez lui. Apocalypse 3, 20

– C’est la porte de ton cœur.
– C’est si important d’écouter lorsque Jésus te parle !
– Il désire remplir ton cœur de son amour.
– Ouvrir la porte, c’est accepter Jésus comme son sauveur.

Toi vers lui

Celui qui vient à moi, je ne le mettrai pas dehors. Jean 6, 37

– Jésus ne rejette personne.
– Jésus ne veut pas qu’on accepte une idée, mais qu’on le connaisse, Lui, comme un ami.
– On vient à lui en le priant dans son cœur.
– Il désire que chacun vive dans sa compagnie.

Dehors dans la nuit

Judas sortit aussitôt ; or il faisait nuit. Jean 13, 30

Judas est un traître ! Il a décidé de livrer Jésus à ses ennemis contre 30 pièces d’argent. Juste avant qu’il sorte, Jésus lui a encore montré combien il l’aimait en lui donnant le meilleur morceau du repas qu’il partage avec ses disciples. Mais le cœur de Judas est tellement dur que l’amour de Jésus ne l’émeut pas.
Que ton cœur ne ressemble pas à celui de Judas mais qu’il soit sensible à l’amour de Jésus !

Dans le ciel

Jean 14, 2-3

Pour la dernière fois, Jésus parle à ses disciples :

Dans la maison de mon Père, il y a de nombreuses demeures ; je vais vous préparer une place. Je reviendrai et je vous prendrai auprès de moi, afin que là où moi je suis, vous, vous soyez aussi.

 

Barre ce qui est faux:

Y a-t-il beaucoup de place dans le ciel ? Oui/Non
Les places que Jésus est allé préparer sont pour : Des anges/Ceux qui connaissent Jésus comme leur Sauveur/Les incroyants
Jésus va revenir pour chercher les croyants. Oui/Non

En ne prenant que les étiquettes des versets qui parlent plutôt de DEDANS, retrouve une question importante.

Les deux disciples virent où il demeurait ; et ils demeurèrent auprès de lui, ce jour-là. Jean 1, 39

avec Jésus

Ils prièrent Jésus de s’en aller de chez eux. Luc 8, 37

devant lui

Il se mit en colère et ne voulait pas entrer. Luc 15, 28

sur la terre

Je reviendrai et je vous prendrai auprès de moi ; afin que là où moi je suis, vous, vous soyez aussi. Jean 14, 3

Seras-tu

Une femme, nommée Marthe le reçut dans sa maison. Luc 10, 38

le ciel ?

Judas sortit aussitôt : or il faisait nuit. Jean 13,30

est d’accord

Zachée, descends vite, car il faut que je demeure aujourd’hui dans ta maison. Luc 19, 5

dans

Portant lui-même sa croix, Jésus sortit. Jean 19. 17

plus fort

Copie cette question dessous une fois que tu l’as trouvée.

Bande dessinée : Est-ce que je peux entrer ?

– Je veux savoir comment on vit dans les villages, murmure Yvan, le Tsar* de Russie, tout en se regardant dans la glace.
(* Tsar : L’empereur de Russie)
Il a mis un habit tout usé et par dessus un vieux manteau. Il s’est aussi noirci le visage et a ébouriffé ses cheveux pour ressembler à un vrai mendiant.
La nuit est tombée lorsqu’il arrive à un village perdu dans la campagne. Il marche dans la neige, s’abritant du vent en rabattant son vieux bonnet sur son visage.
S’arrêtant devant la porte d’une ferme, il frappe et demande :
– Est-ce que je peux entrer ?
– Passez votre chemin, nous n’avons pas de place pour un mendiant !
Partout le même accueil .
– Allez-vous en ! Nous avons assez de bouches à nourrir !

Personne pour le recevoir, personne pour l’accueillir !
Le vent se renforce et le froid se fait plus mordant.
Découragé, grelottant, il finit par frapper à la porte d’une ferme misérable, un peu à l’écart des autres.
– Est-ce que je peux entrer ? Je suis fatigué et j’ai faim… dit-il en frappant à la porte.

Un paysan lui ouvre :
– Nous n’avons pas grand chose à vous offrir, mais soyez le bienvenu !
Cinq enfants sont déjà autour de la table où on l’invite à s’asseoir.
Pour tout repas, on ne lui propose qu’une soupe claire et du pain dur.
La nuit venue, tout le monde va se coucher et on lui trouve une place au milieu de la famille pour dormir.

Le lendemain le mendiant prend congé du paysan avec des paroles étranges :
– Il y a quelqu’un de riche qui peut t’aider à nourrir ta famille. Il viendra certainement bientôt te rendre visite.

Quelle animation au village ! Pensez-donc ! Le Tsar lui-même est là, avec sa suite et son beau carrosse ! Le bel attelage s’arrête devant la ferme qui a accueilli le mendiant. Le paysan le salue bien bas. Mais quelle surprise en regardant le visage du Tsar de reconnaître les traits du mendiant de la veille.
Depuis ce jour, le paysan n’a plus de souci pour nourrir sa famille.

Comme le mendiant, Jésus a été sur la terre comme un pauvre.
La Bible dit :

Il vint chez lui, et les siens ne l’ont pas accueilli . Mais à tous ceux qui l’ont reçu il leur a donné le droit d’être enfants de Dieu, c’est-à-dire à ceux qui croient en son nom. Jean 1, 11-12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>