Les numéros

Numéro 36 : Une horloge

/

 
C’est un numéro de 4 pages avec un jeu, des réflexions et deux bandes dessinées. Clique sur le bouton en haut de la page “Voir le numéro” pour le lire avec toutes les images ! Cela t’affichera un document PDF que tu pourras aussi télécharger, imprimer et conserver.Le texte que tu retrouveras dans ces pages illustrées est à peu près celui-ci :

Une horloge

Dessin d’une perceuse
Dessin d’une horloge de pied
Dessin d’une montre-bracelet
Dessin d’une balance
Dessin d’un réveil
Dessin d’un cadran solaire
Dessin d’une pendule posée

Colorie les instruments qui servent à mesurer le temps.
 

Un cadran solaire

Avant qu’on ait inventé les horloges et les pendules, les cadrans solaires indiquaient les heures de la journée.
– Selon la position du soleil, l’ombre d’une aiguille indiquait le moment de la journée
sur un cadran.
– Encore fallait-il qu’il y ait du soleil, pour que l’ombre de l’aiguille indique quelque chose.

Voici je ferai retourner en arrière, de dix degrés, l’ombre des degrés qui est descendue sur le cadran d’Achaz, par le soleil. Ésaïe 38, 8

Ézéchias est un roi qui a régné en Israël il y a plus de 2700 ans.
Il était tombé gravement malade. Mais en réponse à sa prière, Dieu lui annonce qu’il va le guérir. Dieu lui donne un signe pour attester sa guérison.

– Cela veut dire que non seulement Dieu a arrêté le temps mais il l’a même retardé.
– Pourquoi Dieu a-t-il fait cela ?

Ce récit souligne la grande patience de Dieu. Il laisse encore du temps pour que chacun puisse apprendre à connaître Jésus comme son Sauveur personnel.
Tu peux lire l’ensemble de ce récit dans ta Bible en Ésaïe 38.
 

Voltaire

Voltaire est un grand philosophe non croyant, qui a vécu au XVIIIe siècle.
Il a écrit :

« L’univers m’embarrasse, et je ne puis songer que cette horloge existe et n’ait pas d’horloger. »

– Pauvre Voltaire ! On comprend son embarras, puisqu’il refusait de croire en un Dieu créateur.
– Ne croyant pas que Dieu a créé l’univers, Voltaire était bien loin de reconnaître Jésus comme Sauveur.

Le fonctionnement du monde est beaucoup plus compliqué que le mécanisme d’une horloge ; et pourtant beaucoup s’obstinent à penser que c’est le hasard qui a construit l’univers.
 

Bande Dessinée : Les aiguilles de l’horloge

Mr.Artoux pousse la porte de la boutique d’un horloger.
Devant lui, il sort d’un mouchoir les deux aiguilles d’une horloge.
– Pourriez-vous me réparer ces deux aiguilles ?, demande-t-il, elles n’indiquent plus l’heure exacte.
– Mais pour réparer, il me faut toute l’horloge, répond l’horloger.
– Non, non, répond Mr. Artoux, l’horloge est beaucoup trop encombrante, et d’ailleurs elle fonctionne très bien. Ce ne sont que les aiguilles qui ont un problème.
L’horloger explique alors à Mr. Artoux que le fonctionnement des aiguilles dépend du mécanisme de l’horloge et qu’avec seulement les aiguilles, il ne peut rien réparer.

Beaucoup pensent aussi que leurs problèmes sont superficiels. Quand ils font quelque chose de mal, ils pensent que c’est juste un comportement facile à corriger. Ils oublient que leurs mauvaises actions viennent de leur mauvais cœur.

« Car du cœur viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les fornications, les vols, les faux témoignages, les injures : » (Matthieu 15 : 19)

 

Bande Dessinée : Deux horloges fausses

Mr. Le maire est perplexe. L’horloge située au-dessus de l’entrée de la mairie retarde de 10 minutes. Mais lorsqu’il tourne la tête vers l’église, il constate que celle du clocher retarde elle aussi de 10 minutes.
Il va trouver le curé pour lui signaler que l’heure de son horloge est fausse.
– Mais, Mr. Le Maire, lui répond le curé, je règle toujours mon heure sur celle de la mairie.
De retour à la mairie, le maire s’adresse à l’employé chargé de régler l’horloge :
– Avez-vous remarqué que votre horloge retarde de 10 minutes ?
– Mais Mr. Le Maire, je règle toujours mon heure sur celle de l’église.

Beaucoup de gens font confiance aux autres ; ils pensent comme les autres, ils parlent comme les autres, ils imitent les autres, sans se préoccuper de la vérité.
Dieu désire pourtant que tu cherches la vérité dans la Bible qui est sa Parole, plutôt que de te laisser influencer par les autres.

« Sanctifie-les par la vérité : ta Parole est la vérité. » Jean 17, 17

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>