Les numéros

Numéro 35 : Guérir

/

 

C’est un numéro de 4 pages avec des réflexions, deux histoires et une bande dessinée. Clique sur le bouton en haut de la page “Voir le numéro” pour le lire avec toutes les images ! Cela t’affichera un document PDF que tu pourras aussi télécharger, imprimer et conserver.Le texte que tu retrouveras dans ces pages illustrées est à peu près celui-ci :

 

Guérir

– Mais enfin, Tommy, avale ton médicament !
– Non, non, je ne veux pas !
– Mais le docteur a prescrit ce médicament pour te guérir !
– Non, non, je n’en veux pas, et si tu me forces je le recracherai !

Tous les enfants de la terre sont des pêcheurs car ils agissent souvent mal. Mais Dieu leur offre un remède : Jésus est mort sur la croix pour sauver ceux qui l’acceptent comme leur Sauveur personnel. Malheureusement, beaucoup d’enfants, comme Tommy, refusent ce remède.
Jésus veut te guérir de tout le mal que tu as fait.
Serais-tu comme Tommy ?

Naaman, le lépreux

Tu peux lire l’ensemble de ce récit dans ta Bible en 2 Rois 5, 1-19.


Naaman, chef de l’armée du roi de Syrie était fort et vaillant mais lépreux. v.1

Si important et vaillant qu’il soit, cela ne l’empêche pas d’être atteint d’une terrible maladie.
La lèpre parle du péché, c’est-à-dire le mal que nous avons commis. Il est comme cette terrible maladie qui atteint tous les hommes et les entraîne vers la mort.


Une petite fille qui servait la femme de Naaman dit à sa maîtresse :

Oh, si mon seigneur était devant le prophète qui est à Samarie, alors il le délivrerait de sa lèpre. v.3

La petite servante sait que Naaman n’a pas tellement besoin d’un médecin mais de Dieu. Par le moyen de son prophète, Dieu pouvait le guérir de sa terible maladie.


Naaman vint avec ses chevaux et avec son char et se tint à l’entrée de la maison d’Élisée. v.9

Le prophète Élisée ne va même pas lui-même au devant de cet illustre visiteur. Il lui envoie un message :


Va, lave-toi 7 fois dans le Jourdain et ta chair redeviendra saine et tu seras pur. v.10

Comme l’évangile, le message d’Élisée est simple et à la portée de n’importe qui, mais :


Naaman se mit en colère et s’en alla. v.11


L’orgueil de Naaman se rebelle devant un remède si simple. C’est alors que l’un de ses serviteurs lui dit :

Si le prophète t’avait dit quelque grande chose, ne l’aurais-tu pas faite ?
Combien plus quand il t’a dit : Lave-toi et tu seras pur…

Et Naaman se plongea 7 fois dans le Jourdain selon la parole de l’homme de Dieu ; et sa chair redevint comme la chair d’un jeune garçon, et il fut pur. v.14


Aujourd’hui Dieu propose à chacun un moyen aussi simple que le message d’Élisée à Naaman :

Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé. Actes 16, 31


Par le toit

Tu peux lire l’ensemble de ce récit dans ta Bible en Luc 5, 18-26.

Alors que Jésus est dans une maison, des gens déplacent des tuiles et font descendre devant lui un paralysé ; il y avait trop de monde pour passer par la porte.
Jésus sait que cet infirme a un problème plus grave que son handicap extérieur. Aussi Jésus lui dit :

“Tes péchés te sont pardonnés.”

Tu n’es peut-être pas handicapé physiquement, mais une maladie intérieure ronge chacun : cette maladie s’appelle le péché.
Tout le mal que tu as commis dans ta vie fait que tu es un pécheur qui a besoin d’être guéri.
Jésus est venu pour cela. En mourant sur la croix il a pris devant Dieu la punition que nous méritions.

Bande Dessinée : Erreur

Nous sommes au temps où les pharmaciens fabriquaient eux-mêmes leurs médicaments.
Un soir, on sonne à la pharmacie de garde. Blaise, le pharmacien, accueille un jeune garçon qui lui tend une ordonnance pour sa maman malade.
Il va dans l’arrière-boutique pour préparer le médicament.
Peu après l’enfant disparaît dans la nuit avec le flacon que le pharmacien lui a remis. Après réflexion, Blaise a un petit doute… Il retourne dans son arrière-boutique et s’aperçoit qu’il s’est trompé dans la fabrication du remède. Il réalise avec consternation que le liquide du flacon agira comme un poison et non comme un remède. Il voudrait retrouver l’enfant qui vient de partir, mais il n’a ni son nom, ni son adresse…
Connaissant Jésus comme son Sauveur, Blaise se jette à genoux pour le supplier d’agir afin que la malade n’absorbe pas le contenu du flacon.
Mais alors qu’il prie de tout son cœur, on sonne à nouveau à la porte de la pharmacie. Tout en larmes, le jeune garçon de tout à l’heure est là.
– Oh, monsieur, dans la nuit, j’ai trébuché et je suis tombé sur les pavés et votre flacon s’est cassé !
Blaise rassure l’enfant et, le cœur rempli de joie et de reconnaissance, il compose un nouveau médicament en prenant bien garde cette fois de ne pas se tromper.

« Invoque-moi au jour de la détresse : je te délivrerai, et tu me glorifieras. » (Psaume 50 : 15)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>