Les numéros

Numéro 14 : Halloween

/

 

 

C’est un numéro de 5 pages avec des bandes dessinées, des réflexions et des versets en lien avec le sujet du mois. Clique sur le bouton en haut de la page “Voir le numéro” pour le lire avec toutes les images ! Cela t’affichera un document PDF que tu pourras aussi télécharger, imprimer et conserver.

Le texte que tu retrouveras dans ces pages illustrées est à peu près celui-ci :

Halloween

Dans la nuit, des enfants déguisés sonnent à une porte.
Un monsieur ouvre.
– On veut des bonbons !
Si vous ne nous en donnez pas, on vous jette un sort !
Le monsieur en a, et les distribue aux enfants.
Le monsieur :
– Vous avez tous l’air effrayants.
– Oui, oui, c’est ce qu’on veut : faire peur, peur peur !
– Halloween est quand même une fête bizarre.
– Moi, je ne sais pas pourquoi on met des citrouilles allumées devant les portes des maisons !

– Autrefois, la nuit d’Halloween, les gens avaient vraiment peur.
On allumait des feux pour éloigner les morts des maisons.
On leur offrait aussi des cadeaux pour qu’ils soient contents et ne tourmentent pas les vivants.
– Brr, moi, ça me donne des frissons.
– Alors pourquoi jouer aux morts-vivants et faire semblant de jeter des sorts ?
Il vaut mieux s’éloigner de ces choses qui font peur et s’occuper de choses meilleures.

“Car moi, je connais les pensées que je pense à votre égard, dit l’Éternel, pensées de paix et non de mal.” La Bible, Jérémie 29 verset 11

As-tu remarqué les différences étonnantes entre ce qu’apporte Halloween, et ce qu’apporte Jésus ?

Entoure en gris tout ce qu’apporte Halloween, et en jaune ce qu’apporte Jésus :

la peur des sorts
le pardon
des vengeances
la paix
l’amour
des frayeurs
la joie
la lumière
les morts

La Bible pose une question :

Quel point commun entre la lumière et les ténèbres et quel accord entre Christ et Béliar* ? La Bible : 2 Corinthiens 6,14

*Béliar : Un démon dont on avait peur et à qui on offrait des choses pour qu’il ne se fâche pas.

Jésus ne veut pas remplir tes poches de bonbons ; mais il voudrait remplir le cœur de chaque enfant de son amour, de sa joie et de sa paix.

Bande Dessinée : Maman, j’ai peur !

– Je suis un vampire , ha ha ha ha !
– Même pas peur ! Je sais me défendre !
– Et moi, je suis un fantôme, Hou, hou, hou !!!!
Yanis, Cloé et Pablo jouent à se faire peur. Ils se sont déguisés et se sont barbouillé la figure avec du noir de fumée.
Mais bientôt la maman de Cloé l’appelle pour rentrer à la maison.
Toute frissonnante encore de peur, Cloé rejoint sa maman.
Après s’être débarbouillé, elle s’assied avec ses parents pour le souper ; elle n’a guère d’appétit et va rapidement se coucher.
« Bonne nuit, ma chérie », dit papa en éteignant la lumière.
Cloé s’endort. Elle rêve de sorcières et de fantômes qui la poursuivent.
Elle se réveille en sursaut, trempée de sueur.
– Maman ! maman ! j’ai peur !!
Maman arrive et s’assied sur le bord du lit de sa fille. Cloé se serre contre elle toute tremblante.
– Vous avez joué à vous faire peur hier soir, n’est-ce pas ? et maintenant tu as fait un cauchemar.
– Oui, maman, mais ce n’était que pour jouer.
– Oui, mais je suis sûre que ce genre de jeux ne vous fait pas de bien.
Viens, je vais te lire quelque chose pour te rassurer.

« L’Éternel est mon berger : je ne manquerai de rien.
Il me fait reposer dans de verts pâturages, il me mène à des eaux paisibles. Il restaure mon âme ; il me conduit dans des sentiers de justice, à cause de son nom. Même quand je marcherais par la vallée de l’ombre de la mort, je ne craindrai aucun mal ; car tu es avec moi : ta houlette et ton bâton, ce sont eux qui me consolent. » (Psaume 23)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>